Lexique des Termes de Gemmologie

Lexique des Termes de Gemmologie

La gemmologie est l'étude des gemmes. Elle comprend l'analyse de leurs caractéristiques physiques, chimiques et optiques. Si vous êtes nouveau dans le monde fascinant des pierres précieuses, il peut être utile de comprendre certains termes techniques couramment utilisés. Voici un lexique pratique pour vous aider à vous y retrouver dans le langage de la gemmologie :

Carats : Le carat est une unité de poids utilisée pour mesurer les pierres précieuses. Un carat équivaut à 0,2 gramme.

Chatoyance : Effet de lumière semblable à la pupille d’un œil de chat, observé dans certaines pierres taillées en cabochon comme le chrysobéryl œil de chat. Ce sont les inclusions dans la pierre comme des canaux qui sont responsables de cet effet.

Clarté : La clarté d'une pierre précieuse se réfère à la présence ou à l'absence d'inclusions et de défauts visibles à l'œil nu ou à la loupe.

Couleur : La couleur est l'une des caractéristiques les plus importantes d'une pierre précieuse. Les gemmologues évaluent la couleur en termes de teinte, de saturation et de tonalité.

Couronne : La couronne d'une pierre précieuse désigne la partie supérieure de la pierre, comprenant la table (la surface plate au sommet) et les facettes qui l'entourent.

Culasse : La culasse d'une pierre précieuse fait référence à la partie inférieure de la pierre (souvent pointue), située en dessous de la couronne.

La ligne entre la couronne et la culasse s'appelle le feuilletis. Pour le diamant on parle de rondiste mais c'est exactement la même chose.

Dispersion : Capacité d'une pierre à décomposer la lumière blanche en ses différentes couleurs comme peut le faire un prisme. La décomposition qui en résulte est appelé "feu".

Doublage : Phénomène optique qui se produit lorsqu'une matière transparente (dans notre cas une pierre) possède une biréfringence élevée. Lorsque la lumière traverse la pierre, elle est divisée en deux rayons. Ces deux rayons suivent des chemins distincts au travers de la pierre, ce qui entraîne une duplication ou un "doublage" des images observées à travers cette pierre. Ce phénomène est particulièrement visible au niveau des arrêtes de la pierre. Il est couramment observé dans certaines gemmes telles que la sphène, le zircon et le péridot.

Dureté et Ténacité : La dureté d'une pierre précieuse se réfère à sa résistance aux rayures et aux éraflures. Elle est mesurée sur l'échelle de dureté de Mohs, qui va de 1 (très tendre) à 10 (très dur). Par exemple, le diamant, le minéral le plus dur, a une dureté de 10, tandis que le talc, le minéral le plus tendre, a une dureté de 1.

Il est important de noter que la dureté ne prend pas en compte la résistance au choc, appelée ténacité. Par exemple, le diamant est très dur mais a une faible ténacité, tandis que le jade jadéite a une grande résistance au choc malgré sa dureté moyenne sur l'échelle de Mohs. 

Les pierres précieuses couramment utilisées en bijouterie présentent une fourchette de dureté allant de 6 à 10 sur l'échelle de Mohs, garantissant une résistance adéquate aux rayures et aux dommages.

Éclat : L'éclat d'une pierre précieuse fait référence à la brillance de sa surface lorsqu'elle est exposée à la lumière.

Facette: Surface plate et polie taillée dans une pierre précieuse pour en améliorer la brillance et la beauté.

Gemme : Pierre précieuse, naturelle ou synthétique, pouvant être utilisée dans la fabrication de bijoux pour sa beauté, sa rareté et sa résistance. Cela comprend également certains matériaux organiques d'origine animale ou végétale comme les perles, le corail, l'ambre...

Inclusions : Les inclusions sont des imperfections à l'intérieur d'une pierre précieuse, telles que des fissures,  des cristaux étrangers, du liquide emprisonné... 

Parmi les inclusions cristallines, on distingue les cristaux positifs et les cristaux négatifs. Les positifs sont un cristal étranger qui était présent au moment de la formation du cristal. Les cristaux négatif sont des lacunes (vide) qui prennent la forme du cristal hôte. Il est parfois difficile de différencier les cristaux positifs des négatifs tellement la forme du négatif prend la forme d'un cristal.

Libelle : Dans le contexte de la gemmologie, une libelle est le nom donné à une bulle d'air emprisonnée dans une lacune à l'intérieur d'une pierre précieuse, qui contient du liquide. On parle de bulle de retrait car elle se forme lors du refroidissement du liquide emprisonnée dans la pierre. Elle ne sont en générale visible qu'à la loupe ou au microscope.

Loupe : Une loupe est un outil utilisé par les gemmologues pour examiner de près les caractéristiques des pierres précieuses. En général on utilise des loupes avec un grossissement X10.

Plan de Clivage : Le plan de clivage est la direction dans laquelle une pierre précieuse peut se fracturer ou se casser plus facilement. C'est une caractéristique importante à prendre en compte lors de la taille et du polissage des pierres.

Synthèse: Il s'agit d'une pierre fabriqué par l'homme. Elle a exactement la même composition chimique, et les mêmes propriétés physique et optique que son équivalent naturelle. Elle n'a pas par contre pas la même histoire...les pierres naturelles ayant en général quelques millions à plusieurs milliards d'années pour les plus anciennes.

Traitements : Les traitements sont des processus appliqués aux pierres précieuses pour améliorer leur apparence ou leur durabilité, tels que le chauffage, la diffusion ou le remplissage.

    En comprenant ces termes de base, vous serez mieux équipé pour choisir et apprécier les magnifiques pierres précieuses qui enrichiront votre collection. Si vous avez des questions supplémentaires, n'hésitez pas à nous contacter.

    Retour au blog

    Laisser un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.